Journée mondiale du don d’organes 2014

A Sainte Marie la mobilisation n’est pas un vain mot !

Le mardi 21 Janvier 2014, le lycée professionnel Sainte Marie de Bagnols sur Cèze à été placé sous le signe de la solidarité en accueillant une intervention sur le don d’organe.

En effet cette intervention a pu se dérouler grâce à la direction et à l’équipe du CDI qui ont œuvrés pour organiser cet évènement avec la volonté de sensibiliser les élèves sur ce don de générosité. Ce sont les membres de France ADOT 30 qui ont animés cette intervention avec des créneaux de deux heures par classe ce qui a permis un déroulement plus complet et plus adapté à ce sujet. Cette association d’utilité publique était épaulée pour la journée de trois personnes greffées, une du cœur, une autre du foi, et une dernière des deux poumons ce qui a permis de montrer que les greffes fonctionnent bien.

La date de cette journée avait été donnée à tous les élèves par le biais d’un jeu sous forme de rébus qui a récompensée trois d’entre eux qui avaient trouvées l’évènement en question.

Chaque intervention a démarrée par la projection d’un film mettant en scène un accident d’un  jeune en scooter et tout le déroulement d’un processus de réflexion et d’organisation d’un donneur. Une présentation de l’Association de Don d’Organes et de Tissus a suivi puis c’est un débat qui s’est alors instauré entre les élèves et les membres bénévoles. Une réflexion collective a mis en avant le fait que cet acte de générosité devait être discuté en famille et avec ses proches afin de connaitre et de respecter l’avis de chacun car ce sujet est encore mal connu chez nous et très important pour beaucoup de demandeurs !

C’est avec la présence de ces trois greffés que cette intervention a pris toute son importance quant par leurs témoignage et leurs vécus les élèves se sont aperçus que la greffe ça marche et que le temps d’attente pour certaines pathologies est plus ou moins long et plus ou moins douloureux. Ces personnes ne peuvent qu’aimer à nouveau la vie après leurs Renaissances grâce à une personne, qu’ils ne connaitront jamais, qui a fait un  acte de « cœur » en permettant à d’autres personnes de revivre.

Beaucoup d’élèves majeurs ont pu repartir avec leurs cartes de donneurs ce qui prouve que le sujet les a touchés.

En plus de cette information les interventions étaient placées sous le signe de l’émotion.

D’autres journées sur le même sujet sont prévues afin de toucher le maximum de public