Gard : la police scientifique suscite des vocations auprès des lycéens

Gard - la police scientifique suscite des vocations auprès des lycéens
L’établissement privé Sainte-Marie à Bagnols-sur-Cèze veut répondre à une demande de formations.

Relevé d’empreintes, scène de crime ou encore ADN sont autant de mots qui n’ont plus de mystère pour ces élèves de l’Atelier défense et citoyenneté du lycée privé Sainte-Marie de Bagnols-sur-Cèze. Si tout va bien, certains d’entre eux intégreront sous peu le corps de la police scientifique.

Deux ou trois élèves de BTS chimie de l’établissement technique bagnolais devraient en effet faire carrière dans les cellules d’investigation et d’enquête criminelles. Ces lycéens ont d’ores et déjà passé le concours. “On attend toujours les résultats”, déclare André Simon coordinateur de l’Atelier défense et citoyenneté.

Parcours initiatique

Ce temps scolaire permet aux jeunes de découvrir “de façon très concrète et physique” les métiers militaires. L’atelier défense et citoyenneté a lieu toutes les après-midis. “C’est une activité pour les jeunes qui veulent rentrer dans l’armée, la gendarmerie ou dans la police scientifique, explique le proviseur du lycée Sainte-Marie, Dominique Saget.

“Les exercices comprennent également le maniement d’armes et l’art de la négociation. On forme des citoyens “plus plus” comme on pourrait les appeler.” Ce parcours initiatique permet aux lycéens de développer un esprit citoyen. “Nous sommes en quelque sorte précurseurs du service militaire qui va se mettre en place”, se réjouit le chef d’établissement.

16 : c’est le nombre d’élèves issus de sections différentes

Ils participent à l’atelier Défense et citoyenneté au lycée technique Sainte-Marie de Bagnols-sur-Cèze. Tout au long de l’année, ces élèves découvrent différents métiers de l’armée grâce à des partenariats entre le ministère de la Défense et l’établissement privé bagnolais.

Ils vont à la Légion étrangère par exemple. Le programme d’immersion comporte plusieurs disciplines allant de la natation, au parcours du combattant, en passant par des séances d’entraînement et de self défense.

“Les policiers scientifiques sont plutôt des gens de terrain.” Mais les lycéens bagnolais devront patienter avant de se retrouver sur une scène de crime en vraie. Les probables futurs fins limiers devront pour cela d’obtenir une habilitation en bonne et due forme. Un sésame dont l’obtention est évidemment soumise à la réussite du concours.

Vocations et débouchés

Émanation de l’atelier défense et citoyenneté créée il y a trois ans, l’activité police scientifique reste méconnue mais offre des débouchés pour les élèves de BTS option chimie. “Il y a une demande formations”, affirme le coordinateur André Simon.

Le lycée privé Sainte-Marie a peut-être trouvé le filon pour élargir l’horizon professionnel de ses élèves diplômés. L’atelier défense et citoyenneté permet de susciter des vocations et la police scientifique en est une. Et la pépinière naissante du Lycée Sainte-Marie devrait attirer davantage de candidats. “On est en relation avec un ingénieur police technique et scientifique qui viendrait former nos élèves pour qu’ils puissent avoir le concours.” Une convention devrait être signée cette année entre le lycée technique Sainte-Marie et la police scientifique.

Les lycéens de Sainte-Marie sont d’ailleurs conviés à la célébration de la Sainte-Barbe au 1er Reg ce vendredi 30 novembre à 10 heures.
Thierry MBOM