CFA de Bagnols-sur-Cèze : “Jeunes apprentis, on va investir sur vous”

Les élèves de CFA du lycée professionnel Sainte-Marie de Bagnols ont accueilli des responsables de ressources humaines d’Orano venus leur vanter les mérites de l’apprentissage.

Voilà un face-à-face qui démontre, s’il en est besoin, que l’apprentissage a le vent en poupe. Ce ne sont pas les élèves de première année de CFA du lycée Sainte-Marie de Bagnols-sur-Cèze qui diraient le contraire, surtout après avoir entendu les discours motivants des responsables de ressources humaines d’Orano Tricastin et la plateforme Melox de Marcoule, venus leur souhaiter une bonne rentrée.

Et les chiffres sont parlants. En effet, 14 des 19 élèves de première année de la présente session 2020 ont décroché leur contrat d’alternant chez Orano. “Vous allez avoir des opportunités de décrocher votre CDI à l’issue de votre parcours de formation”, leur a indiqué Antonia Gomez, responsable des ressources humaines à Melox Marcoule.

200 alternances dans le nucléaire

Chaque, année, les filiales dans le Sud-Est de la France recrutent de 200 alternants. Le fleuron de l’industrie nucléaire a d’ailleurs embauché trois salariés en contrat à durée indéterminée et trois autres en CDD, pour ses entités du bassin Gard rhodanien. Les heureux promus ont été formés au lycée Sainte-Marie.

D’où la fierté du chef d’établissement, Dominique Saget : “On a profilé nos formations pour que vous ayez un maximum de chance d’être recruté par ces grands groupes. C’est une véritable opportunité pour commencer une carrière.”

La filière que vous avez choisie est une voie d’excellence

Un enthousiasme partagé par les élus locaux, présents eux aussi à la rentrée du CFA. “Allez le plus loin possible, on vous met le pied à l’étrier” a lancé le maire de Codolet et vice-président de l’Agglo, Sébastien Bayart aux jeunes apprentis. Le député de la troisième circonscription du Gard, Anthony Cellier y est allé aussi de ses paroles d’encouragements.

“La filière que vous avez choisie est une voie d’excellence”. “Le monde de l’entreprise est là, à vos côtés. Nous sommes-là pour vous montrer que nous vous accompagnerons pendant ces deux années d’apprentissage, dira pour sa part, Hélène Riva, responsable emploi d’Orano Tricastin. Vous avez opté pour ce chemin de l’apprentissage qui n’est pas une voie facile parce que vous êtes à la fois étudiants et salariés.”

Le groupe Orano recrute 20 à 25 % de ses alternants. L’histoire dira dans deux ans si les jeunes apprentis ont reçu le message a été reçu cinq sur cinq.

Des métiers sur mesure

Le bassin d’emploi du Gard rhodanien est en pénurie de profils adaptés aux besoins des entreprises. à travers l’apprentissage, les élèves de CFA vont donc se former aux métiers “qui nécessitent une adaptation sur mesure” précise Antonia Gomez d’Orano Melox. “Vous avez les cartes en mains. Faute de candidats, les entreprises ne recrutent pas.”